histoire et destinée d'une des plus ANCIENNES brasseries de france

Véritable château de l’industrie,

la brasserie Motte-Cordonnier

possède un riche passé brassicole.

1650

La première Brasserie moderne et industrielle du Nord voit le jour.

1914

L’ancien bâtiment est détruit durant la Première Guerre Mondiale.

1922

Renaissance de la Brasserie à un endroit stratégique desservi par la route, la voie ferrée et la Lys.

Un monument classé Historique en 1999

Ce château de l’industrie possède aujourd'hui encore 3 cuves en cuivre protégées au titre des Monuments Historiques. La Brasserie réalisait jusqu’en 1965 l’opération de maltage, mais son activité brassicole cesse en 1993. Aujourd’hui, le temple de la bière de la ville d’Armentières va renaître grâce à ses héritiers, à proximité de son bâtiment d’origine.

LA BRASSERIE ARMENTIÉROISE FAIT SON GRAND RETOUR :

UNE AVENTURE FAMILIALE ET ENTREPRENEURIALE

La brasserie entre dans la famille Motte en 1752.

 

Les descendants de la famille Motte reprennent le flambeau pour refaire du terrain de jeu de leur enfance, la fameuse Brasserie armentièroise que leurs ancêtres ont créé et faite prospérer.

Cette entreprise est un projet chargé de valeurs familiales et porté par une forte cohésion entre les descendants Motte-Cordonnier.

Frédéric Motte 

Président co-fondateur de la société

« Brasseries Motte-Cordonnier »

LA BIÈRE MOTTE-CORDONNIER « RENAÎT »

La première bière Motte-Cordonnier est née le 5 avril 2019 du nom d’un aïeul de la nouvelle génération : René. Relancer la bière Motte-Cordonnier c’est à la fois se servir de ce riche passé pour renouer la tradition et conquérir un nouveau public. Un défi qui allie histoire et modernité, savoir-faire et innovation.

NOS MÉTIERS

CONTACTEZ-NOUS :

logo H&P couleur.png
  • LinkedIn - White Circle

 

HISTOIRE & PATRIMOINE

Tour Horizons – 30, cours de l'île Seguin

92100 Boulogne-Billancourt

Tél :  01 46 09 30 00

Accès Partenaires

 

 © 2019 Histoire & Patrimoine • Mentions légales • données personnelles • cookies • ©Crédit photos : DrontArt • Samuel Amez – Ville d’Armentières